Sélectionner une page

Prothèse de Hanche Mini – Invasive

Cette prothèse de hanche est placée sans toucher les muscles via un abord antérieur.

Information Générale

Prothèse de Hanche Mini – Invasive

Vous souhaitez mettre une prothèse de hanche mini invasive? C’est un grand pas et cela nécessite une bonne revalidation. La majorité des gens sont très satisfaits de cette intervention. Il est donc important d’être bien informé avant de se laisser opérer. C’est pour cette raison que notre team fait son maximum pour vous informer.

Une prothèse de hanche est nécessaire lorsque la douleur devient trop importante et n’est pas soulagée par des antidouleurs et des infiltrations.

L’indication principale d’une prothèse de hanche est l’arthrose (coxarthrose). Le cartilage est dans ce cas-là fort abimé.
Une autre indication est la nécrose vasculaire, reuma ou dysplasie de la hanche.

La hanche

Lors d’un abord antérieur, on passe entre les muscles situés à l’avant de la hanche.
La cicatrice se situe à l’avant de la jambe au lieu d’être sur le côté (voie latérale) ou au niveau de la fesse (voie postérieure).

Vu que les muscles ne sont pas incisés, la revalidation se fait plus rapidement. Il est souvent possible de marcher dans la chambre le jour même de l’opération.
La durée d’hospitalisation est diminuée à 3 à 4 jours.
Le plus grand avantage est que le risque de luxation est quasi inexistant.
De plus, lors de l’opération, le patient est positionné sur le dos, ce qui permet de contrôler la longueur des 2 jambes.

Durant les premiers jours post opératoires, une douleur peut apparaitre dans le haut de la cuisse due au fait que l’on écarte les muscles (au lieu de les couper) lors de l’opération. C’est surtout chez les hommes. La douleur disparait spontanément après quelques jours.

Le nerf cutané, situé près de la cicatrice, peut être légèrement paralysé après l’opération mais la sensibilité se récupère après quelques semaines voire quelques mois.

Tout patient peut en principe bénéficier d’une prothèse de hanche via un abord antérieur.

Le chirurgien peut parfois décider d’une autre voie d’abord selon les antécédents (révision, psoriasis, ancienne cicatrice).

Sortes de prothèse de hanche

Il existe 2 sortes de prothèse de hanche:

  • La prothèse totale de la hanche. Dans ce cas, l’acétabulum et la tête fémorale sont remplacées. Le composant acétabulaire s’appelle cotyle. La tête de la prothèse est fixée sur une tige qui elle-même se fixe dans la cuisse (fémur). C’est de loin la prothèse la plus couramment utilisée.
  • La prothèse de hanche bipolaire. L’acétabulum n’est pas remplacé. Ce type de prothèse est mis chez les patients âgés ayant une fracture de hanche.

Matériel utilisé

Le cotyle et la tige sont en titane. C’est biocompatible et idéal pour se faire intégrer par l’os.

Allergies et rejets sont extrêmement rares.

 

 

C’est très résistant à l’usure. Les têtes sont en céramiques. L’intérieur du cotyle est en céramique chez les patients en dessous de 50 ans.

C’est une sorte de plastique très résistant. Ce type de matériel est utilisé que chez les patients au-dessus de 60 ans.

poly liner

Dans la plupart des cas, on n’utilise pas de ciment pour fixer la tige. Quand la qualité de l’os est insuffisante  (ex: ostéoporose), on peut avoir recours au ciment pour la fixation de la tige.

Le cotyle est toujours fixé sans ciment.

Avant l’opération

Consultation préopératoire

Il y a quelques préparations à faire avant l’opération.

  • Consultation chez l’anesthésiste
  • Radiographie avec marquage pour planifier la taille de la prothèse
  • En cas de problème dentaire, il faut consulter un dentiste avant l’opération.
Préparation de la peau

Pour diminuer le risque d’infection, il est impératif de se laver la peau avec un savon désinfectant 5 jours avant l’opération. Vous recevez les informations et les prescriptions lors de la consultation préopératoire.

En forme pour l’opération!

Arrêter de fumer

Les fumeurs ont plus de chance d’avoir des complications post-opératoires: infection de la prothèse, problème de cicatrisation de la plaie, infarctus, thrombose, embolie pulmonaire,..

Il est indispensable d’arrêter de fumer 2 mois avant l’opération.

 

Surpoids/obésité

L’obésité et le surpoids sont aussi des facteurs importants de complications post- opératoires: surtout infections de la prothèse et de la plaie.

Quand le BMI est supérieur à 40, l’opération est contre-indiquée.

Il est prouvé qu’un patient obèse ne perd pas de poids après l’intervention. Il est donc important de ne pas avoir trop de surpoids avant l’opération.

 

Et après?

Préparation du retour à domicile

Contacter le kinésithérapeute qui vous suivra après l’opération. S’entrainer à marcher avec des béquilles et à se mobiliser. Pour les instructions cliquez ici.

Après 3-4 jours, vous pouvez rentrer à domicile. Si vous souhaitez aller dans un centre de revalidation, veuillez régler cela, avant l’opération, avec l’assistante sociale.

 

Le jour opératoire

Admission
L’admission est prévue à 7h le matin même. Les patients opérés en premier doivent rentrer la veille au soir.
Vous devez être à jeun depuis minuit. Vous pouvez seulement boire un peu d’eau plate jusqu’à 4h avant l’opération.
Anesthésie
L’opération se fait sous anesthésie Générale. En cas de contre-indication, elle sera sous anesthésie péridurale. Pour diminuer la douleur post opératoire, on utilise des anesthésiques locaux.
Opération
Vous arrivez dans la zone préopératoire où on vous mettra une perfusion. Dans la salle, l’anesthésiste s’occupe de votre confort et sécurité durant l’opération. L’opération dure environ une heure, une heure et demie. Après l’opération, vous restez en salle de réveil pendant environ 2 heures.
Lors de votre retour en chambre, le kinésithérapeute passe pour l’explication des premiers exercices à faire.
D’abord dans le lit, et si vous vous sentez bien, vous pourrez vous lever et marcher quelques pas sur la nouvelle prothèse.
Où se trouve l’incision?

Classique

 “Bikini”

Normalement on fait un incision longitudinale. Mais après discussion entre le patient et le chirurgien, il est possible de faire une incision transversal (Bikini).

Hospitalisation

Après l’opération
  • Au cours de l’intervention, un anesthésique local est administré, ce qui réduit la douleur dans les premières heures suivant l’intervention, mais son effet a souvent disparu vers le soir. Prenez tous les antidouleurs qui vous sont offerts, même si vous ressentez peu de douleur à ce moment-là
  • Buvez beaucoup d’eau
  • Bougez! Après la procédure, un oreiller est placé entre les jambes jusqu’au lendemain matin. Cependant, vous ne devez pas garder votre jambe immobile. Bougez les deux pieds, vous pouvez plier le genou jusqu’à ce que votre pied soit à plat sur le lit
  • Si vous vous sentez bien, le physiothérapeute vous fera faire les premiers pas sur votre nouvelle hanche dans l’après-midi.
Jour 1 après l’opération
  • Prise de sang pour déterminer l’hémoglobine
  • La perfusion est retirée après la dernière dose d’antibiotique.
  • Si un redon (drain) a été placé, il sera supprimé.
  • Le pansement est maintenu.
  • L’enflure autour de la plaie est normale.
  • Vous marchez dans la chambre ou le couloir avec un déambulateur ou avec deux béquilles.
  • Les applications de glace doivent être appliquées après les exercices.
  • Les hommes en particulier peuvent souffrir d’une raideur musculaire.
  • Une fièvre atteignant 38,5 ° est normale les 2 à 3 premiers jours suivants la procédure et constitue une réaction naturelle du corps.
  • Vous recevrez une injection contre la thrombose dans la soirée. A domicile ces injections seront remplacées par des médicaments.
Jour 2 après l’opération
  • Une radiographie de la hanche et du bassin est réalisée pour vérifier la position des composants.
  • Physiothérapie: marches avec 2 béquilles dans le couloir, pratique dans la salle d’exercices.
  • Les hommes peuvent toujours souffrir de raideur musculaire.
  • Continuer à mettre de la glace après les exercices.
  • Si les critères de retour à domicile sont remplis, le retour à la maison est déjà possible.
Jour 3 après l’opération
  • Physiothérapie: les exercices sont plus poussés. Monter les escaliers avec des béquilles est pratiqué.
  • Le pansement opaque est changé pour un pansement transparent.
  • Retour à domicile si tous les critères sont remplis.
Quand puis-je rentrer à la maison?

Vous êtes prêt pour rentrer à domicile si les conditions suivantes sont remplies:

  • Plaie sèche et propre
  • Douleur sous contrôle
  • Objectifs Physio atteints: marches avec des béquilles, transferts & marches sont possibles de manière sécurisée.

Le jour exact de la sortie varie grandement d’une personne à l’autre et dépend entre autres  de votre âge, de votre état de santé général, de la gravité de l’arthrose et de l’état des muscles. En moyenne, les gens passent 3 à 4 jours à l’hôpital.

Revalidation à la maison

Les premières semaines après l’intervention

La revalidation à domicile se fait sous la supervision du physiothérapeute. Dans l’ordonnance, vous trouverez des directives spécifiques concernant la mobilisation, la prise d’appui sur la jambe et votre rééducation en général.
Vous devez généralement utiliser des béquilles pendant quatre semaines pour soulager la jambe et limiter les risques de chute.

Il est normal que vous ressentiez régulièrement des douleurs musculaires pendant les premières semaines. Prenez suffisamment de repos et, si nécessaire, prenez un antidouleur. N’oubliez pas les applications de glace jusqu’à 3 fois par jour après les exercices.

Le gonflement de la jambe est également parfaitement normal. Ce gonflement va lentement descendre vers le genou en raison de la gravité.
Après l’intervention, jusqu’à 30% des personnes ont un manque de sensibilité à l’extérieur de la cuisse. Cela disparaît lentement, mais peut prendre plusieurs semaines et même exceptionnellement des mois.

Si des problèmes surviennent avec la plaie, vous devez contacter immédiatement l’hôpital (voir ci-dessous).

Médicaments
  • Un anticoagulant est prescrit pour prévenir la formation de caillots sanguins dans la jambe (thrombose veineuse profonde). Cela peut prendre la forme d’injections quotidiennes dans l’abdomen (par l’infirmière à domicile), mais les médicaments sont généralement utilisés sous forme orale (Xarelto ™). Vous devez prendre ceux-ci pendant 30 jours.
  • Après la chirurgie, des calcifications peuvent parfois se produire dans les muscles. Pour éviter cela, vous devez prendre un anti-inflammatoire pendant 2 semaines. Ceux-ci toujours avec les repas et arrêter-les en cas de problèmes d’estomac.
  • Des analgésiques peuvent encore être nécessaires dans les premières semaines qui suivent un remplacement de la hanche. Prenez-en suffisamment pour pouvoir continuer à bien faire les exercices.

     

Bas de contention
Par défaut, les bas de contention ne sont pas prescrits après l’opération. Ceux-ci ne vous seront prescrits que si vous avez des antécédents de thromboses ou un risque élevé de thrombose. Il est normal que vous ayez un gonflement des jambes après l’opération. Bouger entraine le fait que les liquides sont évacués de la jambe.
Soins à domicile
  • À la sortie, un pansement transparent est appliqué sur la plaie. Celui-ci est résistant à l’eau et n’a pas besoin d’être remplacé. S’il se détache, une infirmière à domicile peut venir le remplacer. Vous devez faire examiner la plaie par votre médecin après 2 semaines. La fermeture de la plaie est faite avec un fil résorbable et seules les boucles aux extrémités doivent être coupées.
  • Une infirmière à domicile peut être appelée pour aider au lavage et / ou à l’habillage. Informez le médecin à l’hôpital si vous en avez besoin.

 

Contrôles postoperatoires
  • Après 6 semaines, à l’aide d’une radiographie, on contrôle la position de la prothèse ainsi que la cicatrisation de la plaie.
  • Après 3 à 4 mois: contrôle sans radiographie. Suivi de la revalidation.
  • Après 1 an: contrôle à l’aide d’une radiographie. Évaluation de l’intégration de la prothèse dans l’os.
  • Suivi supplémentaire en fonction des symptômes. Il est conseillé de faire une radiographie tous les 5 ans.

Complications

Signes d’alarme postopératoires:

Si, après votre sortie de l’hôpital, vous présentez un des symptômes ci-dessous, contactez immédiatement le service d’orthopédie de l’UZ Leuven.

Informations de contact:
De 8h à 17h: Secrétariat Orthopédie 016/33 88 27
De 17h00 – 20h00: urgences orthopédique: 016/34 39 00

  • Une forte fièvre après la sortie de l’hôpital peut indiquer une infection.
  • Écoulement au niveau de la plaie: la plaie doit être sèche. Si la plaie devient à nouveau humide, cela pourrait aussi être un signe d’infection
  • Incapacité de s’appuyer sur la jambe: cela peut indiquer une luxation.
  • Raccourcissement soudain de la jambe: cela peut indiquer une luxation ou une fracture.

Complications tardives:

Comme pour toute intervention chirurgicale, la mise en place d’une prothèse de hanche par abord antérieure comporte également des risques. Le risque de complication est heureusement très faible. Les plus importants sont résumés ici.

  • Infection de la prothèse: dans la plupart des cas, une réopération (rinçage ou remplacement de la prothèse) est recommandée. Des antibiotiques préventifs sont toujours administrés pendant et après l’opération afin de limiter ce risque.
  • Luxation: la tête fémoral sort du cotyle. Cela peut se produire après une chute ou lors de mouvements extrêmes. Pendant l’admission, le physiothérapeute discutera avec vous des mouvements à éviter. Le risque de luxation est le plus grand dans les 3 premiers mois après l’opération. Le risque est beaucoup plus faible avec un abord antérieure par rapport aux autres abords.
  • Fracture périprothétique: une fracture de l’os autour de la prothèse. Si la prothèse est toujours correctement fixée, elle peut être conservée et l’os est fixé. Cependant, si la prothèse n’est plus fixée, elle devra être remplacée.

Autres Questions

Combien d’année dure une prothèse de hanche?

La plupart des prothèses durent 15 à 20 ans. Des études montrent que la survie d’une prothèse est de 95% après 15 ans et de 85 – 90% après 20 ans. Cela dépend d’un certain nombre de facteurs tels que l’âge et le poids du patient, le niveau d’activité ou la gravité de l’arthrose de la hanche avant l’opération.

L’usure et le déboitement d’une prothèse deviennent moins courants en raison de l’amélioration des matériaux. Les fractures périprothétiques, les luxations et les infections deviennent plus fréquentes avec le vieillissement de la population.

Les sports?

Faire du sport est certainement possible après une prothèse de hanche. Cependant, le risque de chute devrait être limité car cela implique un risque de luxations et de fractures. Les sports avec une charge de choc faible tels que la marche, le vélo, le golf ou la natation sont recommandés. Les sports tels que le jogging, le tennis, le ski, le volleyball sont généralement aussi possible. Les sports de contact sont à éviter (arts martiaux, football, rugby, etc.). Discutez-en toujours avec votre médecin

Dormir?

La première nuit, vous devez dormir sur le dos avec un oreiller entre vos jambes. Ensuite, vous pouvez en principe dormir comme vous préférez. Cependant, les meilleures positions sont sur le dos ou sur le côté opéré. Si vous dormez du côté non opéré, il est souvent plus confortable de placer un oreiller entre les jambes dans les premières semaines suivant la procédure

Conduire?

Il n’y a pas de directives strictes à ce sujet. Par précaution, nous vous conseillons de ne pas conduire avant 6 semaines après l’opération. Lors de la consultation de contrôle, il est vérifié si vous êtes déjà capable de le faire.

Voyager?

Les détecteurs de métaux à l’aéroport peuvent en effet détecter la présence d’une prothèse de hanche, ce qui peut mener à un contrôle supplémentaire. Il n’y a pas de certificat spécifique disponible pour que vous puissiez prouver officiellement qu’il s’agit d’une prothèse.
Envisagez-vous de prendre l’avion le premier mois après l’installation de la prothèse? Assurez-vous d’en discuter avec votre médecin car cela pourrait augmenter le risque de caillots sanguins (thrombose). Parfois, des mesures supplémentaires sont nécessaires.

Les antibiotiques?

Si vous devez subir une autre opération, il est important de préciser que vous avez une prothèse de hanche. Au cours de certaines procédures (ex: Extraction dentaire, gastroscopie), des bactéries peuvent se retrouver dans le sang et se fixer ensuite sur la prothèse. Pour éviter cela, des antibiotiques doivent être administrés. Ceci est particulièrement important les 2 premières années après une prothèse.

Hygiène buccale et prothèse de hanche?

Une bonne hygiène buccale avant une prothèse de hanche est importante pour réduire le risque d’infection. Un abcès dentaire peut libérer des bactéries dans la circulation sanguine et causer une infection de la prothèse de hanche. Faites donc vérifier vos dents par le dentiste si nécessaire avant l’opération.

Reprendre le travail?

Le moment de la reprise du travail est très variable et dépend naturellement beaucoup du type de travail. Un travail principalement assis peut être repris à partir de 6 semaines après la procédure. Cependant, rester assis pendant longtemps sera encore difficile au début. Un travail plus lourd n’est souvent possible qu’à partir de 3 mois après l’opération.